Manifestations

ARTS AU PRÉ 2016

samedi 17 septembre, 19h30

 

Café-théâtre

du théâtre en première partie avec, La Valse du hasard, une pièce de Victor Haïm,
puis du jazz pour poursuivre la soirée, avec S. T. Project, après un buffet.

 

Première partie – Théâtre

La Valse du hasard – Arts au pré 2016Dans La Valse du hasard, une femme arrive au Purgatoire et joue son âme devant un ange qui pose des questions et les note.

Cent points pour entrer au Paradis, mais l’Enfer pour l’éternité si on ne les atteint pas.

L’ange, à chaque réponse, au hasard et comme bon lui semble, distribue ou retire des points. A l’absurdité d’ici-bas, répond l’absurdité de l’au-delà !

Un jeu de séduction, vif, drôle, émouvant et grinçant à la fois, entre deux personnages prisonniers de leur rôle.

Un drame qui prend des allures de farce ou vice versa.

 

Seconde partie – Concert

ST Project – Arts au pré 2016S.T. Project, un trio composé de deux guitaristes et d’un percussionniste, proposera, un programme de jazz très varié.

Des grands standards de la chanson aux accents manouches en passant par le blues, une promenade dans des paysages musicaux lumineux et pleins de charme.

 


ARTS AU PRÉ 2016

2, 3, 4 juillet 2016, 11h-20h

 

Exposition

Dix artistes plasticiens exposeront dans la grange théâtre et le jardin du Pré-Boulay
leurs peintures, gravures, sculptures et installations.

  • Frédérique Burel,
  • Dominique Devaux,
  • Cléo Dumas-Cheuret,
  • Michèle Husson,
  • Françoise Liger-Gorin,
  • Claire Lioult,
  • Chantal Prévost,
  • Lucie Ruyter,
  • Catherine Sibbille,
  • Ann Soui

 

Récital, duos d'opéras et d'opérettes
samedi 2 juillet vers 17h45

Patricia Courché, soprano et Michel Courché, ténor, accompagnés au piano par Valérie Noble, enchanteront le vernissage avec des duos d'opéras et d'opérettes.


ARTS AU PRÉ 2015

 

Samedi 26 septembre à 19h30

Soirée celtique avec le groupe An Las

An Las - musique celtiqueUne invitation à la musique et à la danse, sur deux sets à la tonalité différente, par le groupe An Las qui revient, après dix ans, sur la scène de la grange théâtre.

 

15 € avec buffet campagnard entre les deux sets

Réservation conseillée
au 02 32 48 16 89 ou au 06 37 86 03 74


 

Samedi 6 juin à partir de 18 h

Musique, poésie, théâtre, exposition


Première partie :
18h-21h (en continu)

•  Parcours sonore dans le jardin du Pré-Boulay, des hauts parleurs dissimulés dans le décor diffusent des bouquets sonores qui s'offrent au promeneur. Une nouvelle création de Michel Bertier.

•  Le funambule Denis Josselin anime un parcours d'équilibre.

•  Francis Romon, souffleur de vers, diseur d'histoires, dit, clame, chante, chuchote ici et là, des poèmes, des histoires, comme en passant...

•  Des œuvres de plasticiens animeront aussi le jardin du Pré-Boulay.

•  Des jeux à la disposition de tous.

 

Deuxième partie : théâtre
21h
Diplomatie, une pièce de Cyril Gély,
par le Théâtre d'Après.


Théatre d'aprèsHitler avait ordonné au général Von Choltitz de rayer Paris de la carte, on sait que celui-ci n’a pas exécuté l’ordre du Führer malgré sa loyauté sans borne à l’égard du régime nazi. Personne ne sait en revanche ce qui a pu faire changer d’avis le général allemand durant cette nuit du 25 août 1944. Raoul Nording, consul général de Suède à Paris, ne semble pas étranger au revirement de Von Choltitz. Une rencontre a lieu entre les deux hommes dans la suite de l’hôtel Meurisse. Le spectacle commence: Raoul Nordling a une heure pour convaincre, argumenter, négocier le sauvetage de Paris.

Un face à face imaginaire, un huit clos tout en tension.

10 € 

restauration possible sur place

Réservation conseillée
au 02 32 48 16 89 ou au 06 37 86 03 74

 


ARTS AU PRÉ 2014

 

Samedi 20 septembre

19h30 Soirée Cabaret


Première Partie : Autour du Chat Noir
Autur du chat noir
Emmanuel Dufay chant,
Bertrand Ravelard piano


 

Deuxième partie : Jazz manouche
Quintette Sacha et les Swing Gadjos



Jazz manouche - Quintette Sacha et les Swings GadjosBuffet campagnard

16 €  spectacles et buffet

Réservation conseillée
au 02 32 48 16 89

 


ARTS AU PRÉ 2013

 

Samedi 28 septembre

19h30 – Café-théâtre

 

• Des nouvelles de Guy de Maupassant
par le conteur Reynald Flory

• Récital des Opérelles, Les Jardins de Broadway,
airs de comédies musicales.



 


ARTS AU PRÉ 2012

 

Samedi 22 septembre 2012

19h30 – Café-théâtre

 

• 3 contes de Guy de Maupassant
par la Compagnie du Voyageur immobile

• Récital de l'OuChanPo

 


 

ARTS AU PRÉ 2011

 

Samedi 1er octobre 2011

19h – Café-théâtre (théâtre et musique)

 

Au bout du comptoir, la mer de Serge Valetti
avec Francis Facon de la Compagnie du Voyageur immobile

Monsieur Stéphan rêvait de Las Vegas, des palaces, des lumières… mais il présente son numéro de cabaret dans le casino minable d'une station de bord de mer démodée, et il a un peu dérivé. Heureusement, il y a un bar pour souffler après le spectacle. Un personnage de "looser " magnifique, qui porte en lui les stigmates de nos propres renoncements et de nos désillusions multiples. Un soliloque croustillant de méchanceté, impitoyable, impudique, dérisoire et désopilant.


L'Heure exquise, récital d'art lyrique par les Opérelles

Deux sopranos proposent un bouquet des plus beaux airs d'opéras et d'opérettes dédiés aux hasards et aux jeux de l'amour.

Séquences filmées visibles sur Dailymotion.

 


 

ARTS AU PRÉ 2010

 

Samedi 11 septembre

– 19h30 – Café-théâtre

Denis Josselin L'homme qui plantait des arbres de Jean Giono
par la Compagnie du Voyageur solitaire

5 euros, une boisson comprise.
Buffet après le spectacle (sur réservation au 0232481689)

Yannick Boitrelle met en scène et habite ce texte si sensible de Giono. Jean Giono, c’est le voyageur immobile, l’homme de Manosque. Ecrivain de proximité, des gens, des arbres, de ces instants de vie emplis d’humanité et de poésie.
Voici l’histoire d’un homme qui a trouvé un fameux moyen d’être heureux ; il nous fait partager sa science de la vie et des arbres… Réflexion poétique sur notre statut et nos responsabilités de « locataire » sur cette terre. Ce peuple d’arbres résonne en nous, ce milieu vivant de la forêt nous invite au voyage…

 

Samedi 12 juin de 17 heures à minuit

Musique, danse, exposition, théâtre, cinéma
10 euros pour l’ensemble des spectacles
restauration possible sur place

 

Ballets Willy Max18h – Danse contemporaine

Les ballets Willy Max

L'association "les ballets Willy Max" est composée d'un collectif de danseurs contemporains, réunissant professionnels et amateurs, tous mus par la même passion: l'expérimentation. A sa tête trois chorégraphes et interprètes professionnels: Mathilde Laot, Alexandre Gbeblewoo, Jean-François Michel.
Des esthétiques très différentes à découvrir et à partager.

 

Les Aminches– 19h – Concert

Les Aminches, accents d’Europe Centrale

Frasques scéniques sur fond de cabaret bohème, Les Aminches déambulent sur leurs mélodies festives aux couleurs d’Europe Centrale.
Issu de l’école des bistrots, de la rue, du voyage et des rencontres, le groupe fête cette année ses quinze années de route… une carrière amicale, musicale et déjantée.
Ambiance incontrôlable et bonne humeur irraisonnée, avec un répertoire qui donne à voir, à ouïr et à danser ! 

Damien ZABOT « Joskin »: guitare, voix
Tony FERCOQ « Papou »: accordéon, voix
Alexandre MOSCA « Alesk » : mandoline, guitares, contrebasse, banjo, glockenspiel, voix
Xavier NOEL « Xav »: violon, voix
Frédéric LEGRAND « Freyd » : percussions, batterie, poésie
Thomas SARAVAL « Tom »  : violon, contrebasse, voix

 
Denis Josselin– 20h45 – Sur le fil

Denis Josselin, funambule "Le Premier Pas"

Depuis toujours Théophile a voulu voler, connaître l'ivresse des hauteurs
Depuis toujours Théophile a voulu sentir le parfum du vent.
Depuis toujours Théophile a voulu être libre.
Un jour, Théophile passa la barrière et fit "Le premier pas " sur le fil.
Depuis et pour toujours Théophile est oiseau.

Denis Josselin, le funambule de l'émotion, fait d’une traversée, un spectacle ludique, rythmé, unique. Il permet au fil de devenir un réel espace théâtral, un espace de rire, de jeu, de légèreté, de grâce, d’élégance et d’échanges avec le public. Un espace chaleureux où la monotonie et l’ennui n’ont pas droit de cité. Il crée un univers chargé d’émotion où règne la poésie.

Site web

 

Les Mélusines– 21h30 - Théâtre
Par la compagnie Les Mélusines

"Lettres croisées" de Jean- Paul Alègre
mise en scène Sylvie Trochu

Cartes postales de vacances, lettres administratives, mots doux, post-it, rapports, circulaires, billets d'humeur se croisent, se recoupent et se retrouvent.
Fragments de vie et d'itinéraires à travers lesquels deux figures dominent: Ariane dans son grand hôpital tout blanc qui écoute Mozart et un merveilleux grand-père qui écrit à un médecin que le temps presse.
Lettres Croisées est une pièce miroir aux couleurs de la vie, gaie, drôle, tantôt cocasse, émouvante, triste aussi, mais toujours tendre.
Elles sont quatre jeunes comédiennes à donner vie à ces quelques 60 lettres, dans un tourbillon de personnages et figures à travers un décor qui se dépouille au fil des mots et des liens qui se tissent entre elles, pour laisser place à…la légère gravité de la vie ou le contraire ?

 

Buster Keaton– 23h – Ciné-concert

Un long métrage de Buster Keaton
Le Mécano de la « General »
Acompagnement au piano : Pierre Robine

« J'étais plus fier de ce film que de tous ceux que j'ai jamais réalisés », déclare Buster Keaton à propos du Mécano de la « General ».
Cette œuvre, est bien la plus maîtrisée de Keaton par sa construction, son souffle, son ressort dramatique, sa mise en scène, ses décors et la minutie de ses reconstitutions historiques. Elle s’impose comme un des sommet du cinéma muet.
La Géorgie en 1861. Johnnie Gray, employé des chemins de fer, a deux amours : sa locomotive "The General", et sa fiancée, Annabelle Lee. Quand la guerre civile commence, il va tout de suite s'enrôler mais on ne veut pas de lui. Il est bien plus utile comme mécanicien. Mais il s'imagine qu'on l'a repoussé parce qu'il n'est pas assez costaud. Aux yeux du père et du frère d'Annabelle, il passe pour la honte des Sudistes. Annabelle ne veut plus le revoir tant qu'il n'aura pas revêtu l'uniforme…

 


 

ARTS AU PRÉ 2009

 

12 septembre 2009 - 19h30

Apéritif-concert
Benoît Hauchecorne (auteur-interprète)
accompagné au piano par Raphaël Drouin
www.myspace.com/hauchecorne
5€
possibilité de repas après le concert
sur réservation au 02 32 48 16 89.

Benoît Hauchecorne, en spéléologue du quotidien, nous entraîne et nous guide dans les boyaux du réel. Son ton souvent caustique ne donne que plus de force à son univers poétique.

 

13 juin de 18h à minuit

Musique, danse contemporaine, théâtre, cinéma
8€ pour l'ensemble des spectacles
restauration possible sur place

• 18 h – 20 h, en alternance dans différents endroits du jardin:

Jazz et danse contemporaine

Les Michtocondiraques - Jazz manoucheLes Michtocondriaques, accents manouches

Guitare, clarinette : Mikaël Le Guillou – Guitare : James Bouillet – Guitare : Thierry Debroas – Contrebasse : Cyrille Cantayre

Ils se rencontrent à l’âge de 3 ans et demi dans les ruines d’une caravane.
Instinctivement , ils se saisissent de guitares et découvrent la musique de Django .
Ce n’est qu’environ 17 ans plus tard qu’ils décident de rajouter des cordes à leurs instruments… et en avant la musique.

Les ballets Willy Max

Quatre pièces seront proposées: 
Step 2: Groupe
Parapsydé: Trio:
Au dos de l'épine: Duo
Si j'avais su j'aurais été heureux: Afro contemporain, groupe

L'association "les ballets Willy Max" est composée d'un collectif de danseurs contemporains, réunissant professionnels et amateurs, tous mus par la même passion: l'expérimentation. A sa tête trois chorégraphes et interprètes professionnels: Mathilde Laot, Alexandre Gbeblewoo, Jean-François Michel. Des esthétiques très différentes à découvrir et à partager.

 

• 21 h – Théâtre

Compagnie Tracn'artPar la Compagnie Tracn'art
Le Tourniquet, une comédie de Victor Lanoux, 
mise en scène: Richard Valéro

Ils sont deux dans un abri de fortune quelque part sous-terre et ils ne peuvent pas en sortir. Ils parlent et ce qu’ils disent est éblouissant de drôlerie. Gaby et Jean ne possèdent qu'un stock de petits pois en boite mais ils ont égaré l’ouvre-boite (le tourniquet comme ils disent) et ils ont faim...
Cette piéce qui fait beaucoup rire en dit long sur l’existence et les rapports humains.

Harold Lloyd - Vive le sport

• 22h30 Ciné concert

Un long métrage d'Harold Lloyd
Vive le sport ! (The Freshman),
au piano Laurent Marode (www.laurentmarode.com)

1925 - Etats-unis - Comédie - 1h16
Réalisation : Fred Newmeyer et Sam Taylor

Pour sa première année à l'université du Tate College, Harold multiplie les catastrophes. Lorsqu'il décide de rejoindre l'équipe de rugby, personne n'a vraiment envie de lui. Pourtant Harold y croit dur comme fer...

 

Ces deux spectacles font partie des manifestations de l'Eure d'été 2009

 


 

ARTS AU PRÉ 2008

 

affiche Apéritif concert - sept. 2008Apéritif concert - 13 septembre 2008 - 19h30

Un concert qui puise dans le répertoire infini de la chanson française. De Georges Van Parys à Serge Gainsbourg en passant par Barbara, Ferré, Brel et bien d’autres, des chansons gaies ou mélancoliques, des histoires d’amour qui laissent des souvenirs, des instants de vie où l’on danse dans les guinguettes où l’on flâne au bord de l’eau, des rêves qui mènent à Syracuse…
Des ritournelles et des refrains connus de beaucoup et que certains auront envie de fredonner avec le duo que forment Claire Fortune, au chant, et Patrick Perdrix, à l’accordéon.

 


affiche Arts au pré 2008ARTS AU PRÉ 2008

Samedi 14 juin

18h InMemoriam Decroux par [tpk]
Séquences théâtrales dans le parc

19h Les Trois fois rien, concert

21h30 Trois villes imaginaires par La Fanfare électronique, paysages sonores accompagné d'un récit

22h30 Ciné-concert, 4 courts métrages d'Harold LLoyd accompagnés au piano

Passe pour tous les spectacles : 8 € (adhérents : 6 €)

 

tpk - In Memoriam DecrouxIn Memoriam - Decroux
[tpk] et son Laboratoire de création permanente nous présente des étapes de sa nouvelle production qui rend hommage à au mime Etienne Decroux sous forme d'errance à stations dans le parc, pas de linéarité du récit, mais les choses se disent, se font et se fondent au gré des instants...
Avec Silvia Morini, Elisabetta Visconti-Barbier et Olivier Latron
Texte : Louise Féron

 

Les Trois fois rienLes Trois fois rien en concert (voix, accordéon, guitare, sax, percussions)
Des chansons vives, pleines d'humour, entraînantes et piquantes.
Il y a d'un côté les "Trois fois", K-Toche à l'accordéon, Seb à la guitare, et Stef au chant et à la trompette, et de l'autre côté il y a le "Rien", un certain Big Ben, qui pratique le sax et la percu.
Les Trois fois rien sont auteurs, compositeurs et un peu enveloppés pour les trois quart d'entre eux. Ils portent bérets et leurs bretelles servent à tenir leurs bermudas au-dessus des genoux, été comme hiver.

 

La Franfare électroniqueTrois villes imaginaires
paysages sonores par la Fanfare électronique

Quand l'homme marche des jours à travers la steppe il ne rêve que d'une chose : rencontrer une ville ! Et, avant même cette hypothétique rencontre, ses pensées la crée de toute pièce. Villes de légende, invraisemblables qui nous insufflent le désir, le vide ou la décadence.
Pour chacune de ces villes imaginaires, la fanfare électronique a conçu un paysage sonore spécifique accompagné d'un récit. Un texte qui met en jeu la rencontre du Grand Khan, empereur et de Marco Polo, voyageur, ponctue ces déclinaisons urbaines fantasmatiques.
Trois villes est une commande de l'ADDM22 pour le festival Musique et patrimoine 2007 ( Château de La Touche-Trébry)

La Fanfare électronique est un groupe d’intervention sonore qui investit l’extérieur comme l’intérieur, devant et autour du public. Elle crée un espace musical à partir des mots et des bruits façonnés en direct avec de petits appareils électroniques sophistiqués.

Artistes : Natacha Doublet (petit cristal Baschet), Héloïse Darcq (Théréminvox), Camille Dianoux (Kaosspad II), Fernando Favier (mini-synthétiseur), Alexandre Beucler (échantillonneur en temps réel), Didier Priem (radios), François Blanc (mégaphones et haut-parleurs portatifs). Direction : Michel Bertier



Harold LLoydCiné-concert Harold Lloyd
3 de ses plus célèbres court-métrages
En collaboration avec Carlotta films.
Accompagnement au piano : Jacques Cambra.

 

Le Manoir hanté
Réalisation : Hal Roach
Titre original : Haunted Spooks
Etats-Unis - 1920 - 21 min - noir et blanc

Mildred doit se marier pour pouvoir toucher l'héritage de son oncle. Elle épouse Harold, un jeune homme qui n'attend plus rien de la vie...
"Ce film montre le cheminement du cinéma fantastique à travers le burlesque américain."
Raymond Borde, Harold Lloyd, Premier Plan, 1968

Image : Walter Lunding
Production : Hal Roach
Interprétation : Harold Lloyd, Mildred Davis, Sunshine Sammy

 

Oh, la belle voiture !
Réalisation : Hal Roach
Titre original :Get Out and Get Under
Etats-Unis - 1920 - 25 min  - noir et blanc

Harold se réveille en retard pour la représentation de la pièce dans laquelle il joue. Arrivera-t-il à temps ou se fera t-il remplacer par son rival ?
"Extraordinaire course de voiture contre le temps, où tout se ligue, les policiers, la panne, un train de marchandises..."
Raymond Borde, Harold Lloyd, Premier Plan, 1968

Image : Walter Lundin
Production : Hal Roach
Interprétation : Harold Lloyd, Mildred Davis, Sunshine Sammy

Voyage au paradis
Réalisation : Fred. C. Newmayer; Sam Taylor
Titre original : Never Weaken
Etats-Unis - 1921 - 24 min - noir et blanc

Parce qu'il croit que Mildred ne l'aime plus, Harold combine avec une impassible logique, son suicide.
"Dernier petit chef-d'œuvre de Lloyd avant de franchir le seuil des longs métrages."
Raymond Borde, Harold Lloyd, Premier Plan, 1968

Scénario : Sam Taylor
Production : Hal Roach
Interprétation : Harold Lloyd, Mildred Davis, Charles Stevenson

 

Harold Lloyd
C'est en 1917 que l'acteur va trouver son type, au bénéfice d'une opération très simple : il se démaquille, troque ses accoutrements contre un costume de ville, un canotier, une paire de lunettes, en un mot devient monsieur tout-le-monde. Harold Lloyd est né, et avec lui une idée : un burlesque réaliste, un comique de proximité, en quelque sorte. Succès immédiat, puisque chacun peut s'identifier à ce jeune homme banal mais entreprenant, jamais vaincu. au contraire de Chaplin ou Keaton.

 Le Burlesque, Jean-Philippe Tessé
éd. Cahiers du cinéma


Le ciné-concert
«Avant 1927, tous les films étaient muets. On ne savait pas  encore enregistrer le son pendant le tournage. Les dialogues  apparaissaient alors à l’écran sous forme écrite : on appelait ces  textes des intertitres. À chaque projection, dans la salle de cinéma, un orchestre ou un pianiste placé devant l’écran accompagnait le  film en direct. Des petits et grands orchestres pouvaient officier  dans certaines salles, mais dans la majorité des cas un seul musicien (bien souvent au piano) accompagnait les premières  images animées du Cinématographe. Dans les baraques foraines - où le bonimenteur attirait les foules par sa grosse  voix et sa parade - et dans les premières salles fixes des petites villes, la musique devint rapidement indispensable pour  «renforcer l’attention du  spectateur et dynamiser le rythme des images».

Postface du catalogue Musique et cinéma muet
établi et rédigé par David Robinson, édition RMN, Paris, 1995 

 


 

affiche Arts au pré 2007Arts au pré 2007

Samedi 2 juin

Zladokyne

En partenariat avec les 8es rencontres internationales de théâtre amateur de Saint-Léger-du-Bourg-Denis (Seine-Maritime) et parrainées par le Comité départemental du tourisme de l'Eure dans le cadre de "l'Eure d'été"

17h30 - parcours sonore Les Voix du Jardin
création de la Compagnie du Son Michel Bertier

18h - chansons populaires Battan l'otto (Italie)
Silvia  Morini et Olivier Latron, chant, guitare et tambourin

19h - spectacle de clown Don prosper O (Belgique)

21h - comédie de masques Zaldokyne par le théâtre de Kelmes (Lituanie)

23h - séance de cinéma en plein air

 

Les Voix du jardin Michel Bertier propose un parcours sonore et poétique dans le jardin. Des haut-parleurs dissimulés dans le décor naturel diffusent des lectures poétiques accompagnées de leur transformation électroacoustiques. Chacun peut à son rythme cueillir ces bouquets sonores qui par leurs textures se mélangent et se juxtaposent comme un paysage.
A vous de repérer et de préférer les mots de : Jacques Barbaut, Susana Lastreto, Didier Philippoteaux, Annabel de Courson, François Frapier et Christine Rougier pour leurs poésies ou celles de La Fontaine, Lewis Caroll ou encore Albert Cohen.

Battan l’otto Silvia Morini et Olivier Latron interprèteront à deux voix avec guitare battante et tambourin des chants populaires italiens issus de la tradition orale : chants de travail, chants politiques, chants péri religieux, polyphonies paysannes.

Don Prosper ODon Prosper O de John Gysenbergh, mis en scène et joué par l’auteur.
Don Prosper O a déclaré la guerre aux ordures dans une rue commerçante plutôt calme. Armé de brosses, de pelles, d’aspirateur, il commence sa croisade, assisté de Sjeekspier son docile poisson, et de Moljeire son oiseau muet. La rue n’est pas seule à bénéficier d’un grand nettoyage, c’est aussi le cas du patrimoine culturel. Rien n’échappe à la fureur nettoyeuse de Don Prosper : la sculpture, la peinture, le théâtre. Tout est brossé, torchonné, aspiré, tout doit « briller ». Notre clown joue seul mais fait appel à des « volontaires »  choisis parmi le public.

ZladokyneZaldokyne de Borisas Dauguviestis, mise en scène d’Algimentas Armonas, par la troupe du théâtre de Kelmes. Nous sommes dans un village lituanien, en 1950 , au début de la période soviétique. Sidabras le directeur du kolkhoze demande à Zaldokas le brasseur de brasser de la bière pour les invités communistes qui viennent inspecter le kolkhoze. Sidabras organise une grande réception en leur honneur, il ne sait pas que ses invités viennent aussi pour nommer un nouveau directeur. Tous les pique-assiette du village espèrent participer à la réception…

 


 

Arts au pré 2006

Samedi 17 juin

affiche Arts au pré 200617h – Ouverture avec le Swing Quartet,
Les plasticiens d'Arts des Rives s'installent au Pré ,

19h – Concert apéritif avec Duo d'Zinc :
Catherine Sauvage chante, accompagnée par Jean-Jacques Gautier à la guitare,

21h – La troupe Continents Comédiens joue le Médecin malgré lui de Molière,

23h - Séance de cinéma en plein air.

 

Duo d'Zinc
Constitué en mars 2004 par Catherine Roby Sauvage, chant,
et Jean-Claude Gauthier, guitare, Duo d'Zinc propose un répertoire
emprunté aux irremplaçables de la chanson française :
Claude Nougaro, Léo Ferré, Boby Lapointe, Boris Vian, Bourvil y côtoient Louis Aragon, Charles Baudelaire, Guillaume Apollinaire ou Pierre Mac Orlan.
Quelques contemporains y ont aussi trouvé leur place: Eric Toulis est de ceux-là. Digne héritier de Brassens et du cabaret "rive gauche", Toulis écrit sur la télé, le chômage, ... la pizza et revendique le droit à la "muflée" à condition qu'elle soit prolifique.
Il en est des chansons comme des vêtements :  certaines choisies pour être portées longtemps, jusqu'à la trame, d'autres endossées dans l'urgence, sur un coup de coeur, mais qui deviennent des compagnes pour la vie."

 

le Médecin malgré lui de Molière par la troupe Continents Comédiens
Molière ! c’ est notre médecin référant ! Sganarelle notre ordonnance…
Telle une farce : on peut tout dire, on peut tout faire, tout se dire et tout se faire…
Continents ComédiensC'est du théâtre, on fait semblant, nous sommes patients bien malgré nous…
L’ histoire est simple :
Acte 1 ; l’introduction, acte 2 ; l’intrigue, acte 3 ; l’épilogue.
Nous ne la jouons pas comme autrefois, mais comme nous l’ aimons aujourd'hui, nature et sans générique…
Imaginez le temps d’ une heure…devenir spécialiste en cytologie pathologique, hépatologie, angéiologie, néphrologie, vénéréologie... Passionnant…non !

 


 

Arts au pré 2005

Le samedi 25 juin

An Las et le Belikos Trio accueillaient le public en musique.
Dans le parc, installations plastiques de Cléo Cheuret et vidéo du Dembrant Bang, Femmes miroirs et autres psychés.
À 16 heures, théâtre. Numéro 2, par le groupe Les Évadés.
À 17 heures, la peintre Maria Desmée a gravé ses dessins, sous le préau vitré où Ann Souï expose ses figurines.
À 18 heures, Gilles Bizouerne nous a conté : « L’affaire devenait intéressante », avec les musiciennes Ariane et Gaëlle Lysimaque, Doriane Abramo, Isabelle Garnie.

À 21 heures,les Emigrés, de Slawomir Mrozek, par le théâtre de l’Étoupe, mise en scène de Michel Delplanque, avec Pierre Mauviard et Bruno Lomenède.
(Pierre Mauviard et Bruno Lomenède ont obtenu ensemble, pour l'interprétation de cette pièce, le prix du meilleur rôle masculin, au festival national amateur 2003 de Joué-les-Tours.)

 

Le 17 septembre 2005

Concert de musique celtique, avec le groupe An Las

Le trio An Las a revisité, dans une veine pure et pleine d’allant, le patrimoine celtique

gîtePuisant leur inspiration tant en Bretagne, qu’en Irlande et en Galice, Gilles Jamault, Frédéric Dechiron et Thomas Couron emportent leur auditoire sur les sentiers, battus des vents et colorés, de « la route du Celte » — C’est le nom de leur maison de production.

Le trio An Las, basé à Évreux. s’est illustré dernièrement sur le Marité, bateau de l’équipe de l’émission télévisée « Thalassa », en juin 2005, dans le port de Rouen.

Le site internet d'An Las : route.celte.free.fr

Arts au pré 2009

Ballets Willy Max Les Mitochondriaques Benoît Hauchecorne Le Tourniquet

Arts au pré 2008

Trois fois rien La Fanfare électrique Arts au pré 2005 Arts au pré 2005

Arts au pré 2002-2005

Arts au pré 2005 Arts au pré 2005 Arts au pré 2005 Arts au pré 2005